Le syndrome de l’imposteur
🧭

Le syndrome de l’imposteur

LE SYNDROME DE L’IMPOSTEUR

Le syndrome de l'imposteur est un phénomène psychologique dans lequel un individu doute de ses compétences, de ses talents ou de ses accomplissements et a une peur persistante d'être démasqué comme un imposteur. Malgré les preuves extérieures de leur compétence, les personnes qui connaissent ce syndrome restent convaincues qu'elles sont des imposteurs et qu'elles ne méritent pas tout ce qu'elles ont accompli. Elles attribuent leur succès à d'autres éléments que leur valeur interne comme la chance ou l'aide des autres par exemple. Elles pensent souvent que les gens les considèrent comme plus intelligents, plus précieux qu'elles ne le sont en réalité et ont constamment peur d'être jugées et évaluées.

Il est important de comprendre que les personnes souffrant du syndrome de l'imposteur sont généralement perfectionnistes. Ils sont très exigeants envers eux-mêmes et ont du mal à faire les choses sans être autre chose qu'un expert en la matière. Elles sont généralement très performantes et ont des exigences très élevées, presque irréalisables, ce qui explique pourquoi elles se sentent souvent peu sûres d'elles-mêmes, car elles ont tendance à se comparer, ainsi qu'à leur travail et à leurs réalisations, à une sorte d'idéal théorique irréel. Elles sont généralement paralysées à la simple idée d'échouer ou de faire une erreur. Une simple erreur leur fait penser qu'ils ne valent rien et ils se sentent coupables et bons à rien.

Si vous souffrez de ce syndrome, vous avez probablement formé la croyance expliquée précédemment, à savoir que vous ne méritez pas vos succès. Et si vous avez cette croyance, vous allez constamment chercher des "renforcements" de cette croyance dans votre environnement. En effet, vous allez remarquer et vous souvenir des choses qui confirment cette croyance et oublier ou ignorer les choses qui la contredisent.

Par conséquent, une façon de combattre le syndrome de l'imposteur consiste à essayer de mettre en lumière toutes ces expériences, ces choses dans votre environnement qui tendent à infirmer votre croyance que vous ne méritez pas votre succès. Cela aura pour effet, petit à petit, de changer votre croyance de "je ne mérite pas mes réussites" à "je mérite mes réussites", votre cerveau cherchera alors naturellement des renforcements de cette nouvelle croyance et le cycle vertueux sera enclenché 😊.

Je vous entends penser : " ok mais comment faire pour y parvenir ? Comment changer une croyance si profondément ancrée ? ".

1/ Connaître le syndrome : La première étape consiste à comprendre comment fonctionne le syndrome de l'imposteur. Le simple fait de savoir que le renforcement d'une croyance est un biais cognitif et que c'est une tendance normale du cerveau permet de prendre de la distance par rapport à sa croyance.

2/ S'en tenir aux faits : Commencez par écrire tout ce que vous avez accompli au cours de votre vie ou au cours des dernières années. Puis, chaque jour, écrivez toutes vos réalisations de la journée, tout ce que vous avez fait de bien, dont vous êtes fier ou pour lequel vous avez reçu des commentaires positifs. Cela vous aidera à vous détacher de votre croyance d'imposteur qui est liée aux émotions et vous aidera à vous concentrer sur les faits.

3/ Faire semblant jusqu'à ce que vous y arriviez : le syndrome de l'imposteur est particulièrement fort lorsque vous commencez un nouveau travail, une nouvelle tâche ou tout autre type de nouveau défi. Lorsque vous commencez à douter de vous et à avoir des idées comme "je ne peux pas y arriver", "je ne suis pas compétent", "je n'ai jamais fait cela", concentrez-vous sur les actions, commencez à faire, à travailler. Vous vous rendrez rapidement compte que vous êtes réellement capable. Lorsque vous obtiendrez des résultats, des retours positifs, etc., vous acquerrez une expérience positive et gagnerez en confiance.

4/ Changer vos règles inconscientes: Le syndrome de l'imposteur est soutenu par des règles inconscientes telles que :

"Je dois être fort"

"Je dois toujours connaître la réponse"

"Je ne devrais pas avoir besoin de demander de l'aide"

"Tout doit être parfait"

Pour atténuer ces règles, vous devez les changer et en trouver de nouvelles. Autorisez-vous à accepter de ne pas savoir, à demander de l'aide et à accepter que les choses ne soient pas parfaites.